Association pour la Mise en Valeur du Patrimoine Architectural du Calaisis
Livre via Francigena

Bulletin de souscription pour obtenir le livre « La Via Francigena de l’origine à nos jours ».

Bulletin de souscription

Rosa Persica

Réservez la Rosa Persica « Via Francigena® » sélectionnée en 2018 par l’AMVPAC (Association pour la Mise en Valeur du Patrimoine Architectural du Calaisis) pour l’AEVF (Association Internationale Via Francigena).

Bon de commande

Livre Camp du Drap d’Or

À l’occasion du 500ème anniversaire des événements de la rencontre du Camp du Drap d’Or, une édition spéciale du livre sera mise en vente prochainement.

Bon de commande

Rose Camp du Drap d’Or

Procurez-vous la Rose « Camp du Drap d’Or ».
À retirer en juin 2020 à la fin de la cérémonie de baptême

Bon de commande

Rose Belle de Calais

Procurez-vous la Rose « Belle de Calais ».
À retirer le samedi 16 juin 2018 à la fin de la cérémonie de baptême

Bon de commande

Rose Notre Dame

Procurez-vous la Rose « Notre Dame de Calais », créée pour le futur jardin d’inspiration Tudor.

Bon de commande

Achat Champagne

Participez à la restauration le l’église « Notre Dame de Calais » en achetant le Champagne Sélèque.

Bon de commande

Achat Livre

Participez à la restauration le l’église « Notre Dame de Calais » en achetant le livre « La prise de Calais par le Duc de Guise, l’histoire d’un tableau »

Bon de commande

Souscription AMVPAC

Participez avec nous à la restauration !

Coupon de souscription

École Sup. Arts Saint-Luc

Blog sur la restauration du tableau réalisé par Villeneuve en 1852 d’après Picot, « La Prise de Calais par le Duc de Guise en janvier 1558 ».

Accéder au blog

CALAIS, EGLISE NOTRE-DAME
Groupe sculpté de la Mise au tombeau, XVIIe siècle

Le département du Pas-de-Calais ne conserve, outre celui de Calais, que quatre groupes monumentaux de la Mise au tombeau : église de Busnes, fin du XVIe siècle, début du XVIIe siècle ; église Notre-Dame de Saint-Omer, daté de 1499 ; église de Tortefontaine, XVIe siècle, groupe provenant de l’ancienne abbaye de Dommartin ; église de Verchin, deuxième moitié du XVIe siècle. On comprend dès lors tout l’intérêt qu’il y a de remettre en place l’ensemble actuellement, déposé dans les réserves du musée de Calais et de le valoriser.

Le groupe se compose des sept personnages habituels : le Christ mort, entouré de la Vierge et de saint Jean (on notera qu’ici saint Jean ne soutient pas la Vierge qui, habituellement, s’effondre sous le poids de la douleur), sainte Marie-Madeleine et une sainte femme tenant un vase, Nicodème et Joseph d’Arimathie qui ferment le groupe à chaque extrémité.
Les types physionomiques (voir le canon maniériste de certains visages), les modes vestimentaires (on remarquera la présence d’un bijou dans la chevelure de la sainte Femme) et le traitement du drapé indiquent une date tardive, probablement le début du XVIIe siècle, ce qui ajoute encore à l’intérêt du groupe, faisant de celui-ci un témoin très tardif du goût médiéval pour ce type de représentation.
Précisons que nous n’avons jusqu’à présent découvert aucun document éclairant l’époque et les conditions de sa réalisation.

Le projet prévoit la remise en place du groupe dans une niche existant dans le transept sud, au mur ouest. Avant-guerre, le groupe était présenté dans une baie murée située en hauteur, à l’extrémité ouest du bas-côté méridional ; cette disposition par trop fantaisiste a été écartée.
Un tombeau en pierre blanche, mouluré, sera reconstitué.
Les sculptures ont souffert d’une longue exposition aux intempéries. L’épiderme présente un aspect grumeleux et sale. L’analyse stratigraphique de la couche picturale n’a pas fait apparaître de polychromie ; les statues ont reçu trois couches successives d’enduit de ton pierre. Il est envisagé de procéder à un nettoyage général, de fixer les parties en soulèvement et d’harmoniser les lacunes en particulier dans les visages. Une restauration en plâtre très grossière à hauteur du menton de Nicodème sera reprise.

Le groupe est inscrit parmi les monuments historiques par arrêté préfectoral du 3 février 1997.

Patrick Wintrebert, conservateur des antiquités et objets d’art du Pas-de-Calais, 10 novembre 2004.