AMVPAC.com

Association pour la Mise en Valeur du Patrimoine Architectural du Calaisis

Achat Belle de Calais

Procurez-vous la Rose « Belle de Calais ».
À retirer le samedi 16 juin 2018 à la fin de la cérémonie de baptême

Bon de commande

Achat de la rose

Procurez-vous la Rose « Notre Dame de Calais », créée pour le futur jardin d’inspiration Tudor.

Bon de commande

Achat Champagne

Participez à la restauration le l’église « Notre Dame de Calais » en achetant le Champagne Sélèque.

Bon de commande

Achat Livre

Participez à la restauration le l’église « Notre Dame de Calais » en achetant le livre « La prise de Calais par le Duc de Guise, l’histoire d’un tableau »

Bon de commande

Souscription AMVPAC

Participez avec nous à la restauration !

Coupon de souscription

École Sup. Arts Saint-Luc

Blog sur la restauration du tableau réalisé par Villeneuve en 1852 d’après Picot, « La Prise de Calais par le Duc de Guise en janvier 1558 ».

Accéder au blog

L’un des plus beaux retable de la région, celui de Notre-Dame de Calais, vient de retrouver deux de ses sculptures, leur disparition n’avait duré que 60 ans.

Ces deux pièces en albâtre, une frise et une tête d’angelot viennent d’êtres restituées par Jean Gardy, membre et ancien président des amis du Vieux Calais, en présence de Michel Lenglin, adjoint au tourisme et au patrimoine de la ville de Calais, et de quelques membres de l’AMVPAC.

Pourquoi ces deux pièces et tant d’autres ont disparu ?

L’explication est très simple : 8 jours avant la libération de Calais, l’église Notre-Dame fut la cible, par erreur, des bombardements anglais.
Elle se retrouve alors éventrée, livrée aux intempéries et aux jeunes de l’époque qui avaient fini par trouvé dans ces lieux un terrain de jeu idéal.
Jusqu’au début des années 70, l’église reste ainsi à l’abandon. On constate alors que beaucoup de personnes, « ramassent » des débris jonchant le sol sans penser qu’ils dépouillent « petit à petit » l’église « en guise de souvenir », disait-on à l’époque !

Si vous possédez des objets en provenance de l’église n’hésitez pas à entrer en contact (voir le menu contact) avec l’association, l’anonymat sera entièrement garanti.

Pour montrer son attachement à Notre-Dame de Calais, l’église où le Général de Gaulle et Yvonne Vendroux se marièrent le 7 avril 1921, l’association de la stèle Charles de Gaulle-Yvonne Vendroux, sous la présidence de Madame Claude Legrand-Vendroux, nièce du Général-de-Gaulle, vient de faire un don de 3000 euros pour la restauration du tableau de Seghers.

Lire la lettre écrite par Charles Wuyts le secrétaire général de l’association de la stèle Charles de Gaulle-Yvonne Vendroux.

Calais, 18h15, Café de Paris, rendez-vous était pris avec la presse locale (La voix du Nord, Nord Littoral et Radio 6) pour annoncer officiellement la naissance et la mise en ligne du site Internet de l’Association pour la Mise en Valeur du Patrimoine Architectural du Calaisis.

A l’occasion de leur assemblée générale devant se dérouler sur Calais, les Amis de l’Orgue de Nielles-lès-Ardres ont profité de leur déplacement pour découvrir, avec les membres de l’AMVPAC (guides pour l’occasion), les éléments de Buffet d’Orgue actuellement exposés à l’église Notre-Dame provisoire.

Pour compléter la visite, l’occasion leur fut donnée d’admirer le retable se trouvant dans la partie interdite au public de l’église Notre-Dame de Calais.

Cette ouverture exceptionnelle leur à permis de découvrir ce monument religieux partiellement détruit durant la dernière guerre.

Jeudi 04 Novembre 2004 dans le cadre de la restauration du tableau de Seghers, Monsieur Bénard Tertrais, restaurateur, a fait spécialement le trajet Paris-Calais pour venir vérifier l’état du châssis devant recevoir la toile et découvrir par la même occasion le retable de l’église Notre-Dame de Calais.

Ce déplacement consistait, pour ce spécialiste du réentoilage, à vérifier les dimensions du cadre situé juste au dessus du Maître Autel et à s’assurer de l’état général du châssis.